la vie sans

fibromes

Questions fréquentes (QF)

1. Est-ce que l’embolisation d’artère utérine (EAU) peut endommager mes ovaires ?

L’approvisionnement en sang des ovaires peut être réduit par une EAU et entraîne chez certaines femmes une réduction passagère des niveaux d’hormones. Cependant, chez la grande majorité des femmes, la fonction ovarienne se normalise assez rapidement. Les femmes âgées de plus de 45 ans peuvent souffrir d’un dysfonctionnement ovarien après l’EAU ou après la ménopause. Le risque d’une ménopause précoce après l’EAU est le même que pour les autres interventions chirurgicales contre les fibromes, notamment la myomectomie ou l’hystérectomie. Le risque de dysfonctionnement ovarien après une embolisation des fibromes utérins (EFU) n’est pas plus élevé qu’après une myomectomie ou une hystérectomie.

2. Est-ce que je peux tomber enceinte après une embolisation des fibromes utérins (EFU) ?

Oui. Beaucoup de femmes ont eu des enfants en bonne santé après avoir subi une embolisation, dont plusieurs avaient été averties qu’elles ne pourraient jamais tomber enceinte. Chaque femme qui souhaite avoir des enfants est évaluée individuellement par notre équipe chevronnée de gynécologues et de spécialistes de la fertilité, qui conseillent nos patientes sur la meilleure option pour elles, l’EFU ou la myomectomie.

3. Devrais-je obtenir une IRM ?

L’IRM est un examen d’imagerie médicale non-invasif utilisé pour dépister les fibromes. Elle fournit des images de qualité optimale de l’utérus, des ovaires et d’autres tissus mous du pelvis, ce qui permet au radiologiste de planifier l’intervention EAU et de traiter d’éventuels problèmes médicaux co-existants.

4. Pourquoi dois-je consulter un autre gynécologue ?

Tous les spécialistes de notre équipe sont expérimentés dans l’évaluation des fibromes et les soins post-opératoires des femmes ayant subi une embolisation. La Fibroid Treatment Clinic (clinique de traitement des fibromes) exige que toutes les femmes qui envisagent de subir une EFU puissent bénéficier d’un avis médical objectif. Le gynécologue que nous vous invitons à consulter, évaluera votre aptitude à subir une EAU et vous indiquera si un autre traitement serait plus approprié pour vous ou même si aucun traitement n’est requis. Nos gynécologues dirigent des cabinets indépendants, et ils agissent et vous conseillent toujours dans votre meilleur intérêt.

5. Pourquoi mon gynécologue ne m’a-t-il pas informée de ce traitement ?

L’EFU est un traitement qui n’est devenue disponible que récemment dans les centres hospitaliers universitaires sud-africains. À cause de ressources et de capacités limitées, elle n’est pas souvent pratiquée. Par conséquent la majorité des gynécologues en Afrique du Sud ne connaissent guère ou pas l’EAU.

6. Est-ce que mon gynécologue peut pratiquer une EFU ?

Seuls les radiologistes ayant suivi une formation en radiologie d’intervention peuvent effectuer cette intervention en Afrique du Sud.

7. Combien de temps devrais-je rester à l’hôpital ?

La grande majorité des femmes ne requièrent qu’une nuit à l’hôpital. Parfois une deuxième nuit est nécessaire si les fibromes étaient très grands.

8. Combien de temps devrais-je m'absenter de mon travail ?

Nous demandons généralement un congé maladie de quinze jours. Au bout d’une semaine environ, votre serez pratiquement rétablie.

9. Qu’en est-il si je suis séropositive ?

Tant que votre taux de CD4 est au-dessus de 200, nous n’escomptons pas de complications et vous serez encore admissible à l’intervention EAU.

10. L’EFU marche-t-elle pour les grands fibromes ?

Oui. Les fibromes meurent ou se nécrosent après l’EFU. Les fibromes plus grands ne disparaissent pas lorsqu’ils meurent mais ils rétrécissent considérablement.

11. Est-ce une procédure « nouvelle »?

Cette intervention est pratiquée depuis plus de 30 ans. Plus de 100 000 femmes ont subi une EFU avec des résultats documentés. Cette technique n’est devenue largement disponible en Afrique du Sud que depuis peu, bien qu’elle soit très bien acceptée dans tous les pays développés comme thérapie de première ligne pour les fibromes. L’EAU a été acceptée par les grandes associations gynécologiques et radiologiques en Amérique du Nord, en Europe et en Australie. Elle est financée par leurs systèmes de santé privés et publics.

12. Combien de temps prend l’EFU ?

L’intervention elle-même ne prend que 20 minutes, mais à cause du temps de récupération suite à l’anesthésie et à l’intervention, il faut compter environ une heure à partir du moment où vous êtes admise à la salle de chirurgie jusqu’au moment où vous pouvez quitter la salle opératoire.

13. L’intervention est-elle douloureuse ?

L’EFU cause des crampes pelviennes sévères semblables à de fortes douleurs menstruelles. Cette douleur est facile à gérer avec les puissants analgésiques que nous vous administrons en salle, et également lors de votre sortie de l’hôpital.

14. Est-ce que l’intervention est réalisée sous anesthésie générale ?

Non. L’EAU est effectuée par notre anesthésiste sous sédation consciente. Cela veut dire que vous serez endormie mais pas mise sous ventilation. Vous n’aurez aucun souvenir de l’intervention.

15. L’EFU fera-t-elle disparaître mes fibromes ?

Les petits fibromes peuvent disparaître et il arrive que le corps expulse des fibromes après l’EFU. Toutefois, la majorité des fibromes restent dans l’utérus sous forme de petites boules de tissu cicatriciel qui ne causent plus de problèmes ou d’inconfort.

16. Qu'arrive-t-il aux particules que vous avez injectées ?

Les particules injectées dans les artères utérines restent dans l’utérus pour toujours. Elles sont calibrées de façon très spécifique en sorte qu’elles ne peuvent se déplacer. Elles finissent par être incorporées dans l’utérus.

17. Quel est le coût d’une EFU ?

En Afrique du Sud, l’EFU coûte pratiquement autant qu’une myomectomie ou une hystérectomie. L’intervention est entièrement remboursée par la plupart des assurances maladie en Afrique du Sud. La Fibroid Treatment Clinic (clinique pour le traitement des fibromes) pratique les tarifs retenus par l’assurance maladie.

18. De quelles analyses de sang ai-je besoin et pourquoi ?

Nous effectuons régulièrement une formule sanguine complète dans la mesure où beaucoup de nos patients sont très anémiques. La fonction rénale est également vérifiée par l’administration intraveineuse des substances de contraste pendant l’intervention, afin d’assurer la sécurité des patientes.

19. Quelle est la différence entre l’EFU et l’EAU ?

L’EFU est l’abréviation du terme Embolisation des fibromes utérins et l’abréviation EAU signifie Embolisation d’artère utérine. Ce sont des interventions identiques.

20. Est-ce que l’EAU marche pour l’adénomyose ?

L’EAU s’avère très efficace pour traiter l’adénomyose. Bien qu’elle soit moins efficace que pour les fibromes. Elle procure un soulagement considérable chez environ 50% des femmes qui subissent cette intervention. Les résultats à long terme ne sont pas encore disponibles mais c’est actuellement une intervention acceptée au RU sous le National Health Service. Pour plus de renseignements, prière de consulter notre page sur l’adénomyose.

JOHANNESBURG

CAPE TOWN

EAST LONDON